mercredi 4 avril 2012

Grossesse

Août 2011 - 7ème mois de grossesse -
Peinture réalisée par ma petite sœur de 4 ans (et oui, c'est une très jeune tante!)


Comment résumer en quelques lignes les états par lesquels je suis passée durant ces 9 mois de grossesse, il y eu beaucoup de joie, de bonheur, mais aussi des surprises, des contrariétés, de grandes sautes d'humeur, bref de véritables montagnes russes !

Tout commence réellement le 20 février 2011 quand je réalise mon premier test de grossesse. Le résultat est positif, un petit être grandit en moi, c'est une idée folle ! Je ne pensais pas "tomber enceinte" aussi rapidement, quel beau cadeau de la vie. Je suis suis contente et mon amoureux aussi. Nous planons. Nous gardons jalousement notre petit secret pendant quelques semaines, mais pas trop. Je suis impatiente que je l'annonce très rapidement à ma famille: ma mère, mon père, mes frère & sœur.
Puis vient le moment de la première échographie, on nous vend cet événement comme une rencontre avec notre "héritier" (Non, vous ne rêvez pas, l'échographiste termine l'examen avec ces termes: "Voilà l'héritier"!!!!!). Mon amoureux pleure de voir ce bébé bouger en moi. Moi, toute en émotions, je suis un peu gênée de t'avoir dérangé. Tu semblais si paisible que de voir un étranger te secouer pour vérifier ta vivacité me laisse perplexe.
Je réalise que je te porte en moi, c'est dingue. Nous annonçons aux amis à la famille que bientôt nous serons trois !

Plus les mois passent, plus mon ventre s'arrondit et plus je ne pense qu'à une seule chose: mon bébé ! J'ai envie & besoin de me consacrer à cette grossesse. Avec l'accord de mon médecin et de ma sage-femme, je suis en arrêt maladie dès le cinquième mois de grossesse. Je suis heureuse et épanouie dans ma bulle.

Je prépare tranquillement l'arrivée de mon bébé, dans mon corps, dans ma tête. Je m'y prépare avec les rendez-vous mensuels avec ma sage-femme, en entassant dans la maison ce que les amis et la famille nous donne, nous prête. C'est super de voir et de sentir la présence de tous autour de mon ventre.

Le neuvième et dernier mois de cette grossesse est celui que j'ai le mieux vécu: un mois sous le signe du nombrilisme et du plaisir:
je n'étais plus à me poser des millions de questions sur mon poids,de toutes façons les 17 kg en plus étaient là..., alors je me suis fait plaisir tous les jours !
je ne me demandais plus non plus, si nous serions de bons parents, puisque nous allions l'être et nous en étions plus qu'heureux !
je n'étais plus impatiente de voir le temps défiler puisque nous y étions !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire