vendredi 7 septembre 2012

Quand une primipare se prépare à devenir ...

multipare, ça chatouille les esprits, ça donne envie de sourire ! Et oui, 8 mois après la naissance de la bien-nommée Bienheureuse, je découvrais avec émotion une deuxième grossesse.
Deux enfants rapprochés, j'en "rêvais", moi, qui ai 7-8 et 23 ans d'écart avec mes frère et sœurs, j'avais envie d'offrir cela à mes enfants: une complicité, un compagnon-gne de jeu, de partage, de disputes aussi (faut pas se leurrer il y en aura aussi!)

Du coup, avec cette bonne nouvelle et la fatigue qui a accompagnée tout ce premier trimestre, je n'ai pas vraiment eu le temps de poster des messages sur ce blog, portant j'en ai des choses à raconter et à partager: une enfant 
- qui grandit, sa curiosité avec, qu'il faut nourrir de nouveautés
- qui vadrouille partout dans la maison. Faire l'apprentissage du non pour elle et pour moi
- des endormissements qui sont difficiles depuis une roséole (mais je suis sur une piste avec ma gigoteuse, j'en parlerai plus tard)
- et la fatigue d'une grossesse, sans compter les petits films qui s'agitent doucement déroulant ma future vie à la maison avec deux bébés de 16 mois d'écart.
Autant dire que ça occupe le corps et l'esprit de 8h à 20h (heures ouvrées auxquelles le cerveau est branché après je me repose sur l'épaule de l'homme de la maison, dolce vita...)

Cette deuxième grossesse se déroule très sereinement pour le moment: notre sage-femme est toujours présente pour nous suivre et ça, c'est juste génial. Suivi global et naissance à la maison sont au programme. Le bébé va bien, nous l'avons aperçu au cours de deux échographies (dont celle du premier trimestre qui est loin d'être la meilleure de ma vie, mais passons). Je suis moins angoissée donc plus relaxe que pour la grossesse de Bienheureuse, je regarde moins mon nombril et je crois que ce n'est pas plus mal (même si au début, j'avais la sensation de passer à côté de mon bébé). Fumer et boire ne me manque pas et je m'en passe alors que pour Bienheureuse une petite cigarette de temps en temps était savourée et attendue.

Bref, je suis heureuse d'être une nouvelle fois maman et découvrir qui se cache dans mon ventre !