mercredi 20 mars 2013

Moi, Charlotte, bientôt la trentaine et mère au foyer de deux enfants

Intriguant ce titre d'article, non? Je voulais vous parler aujourd'hui de ma vision de mon activité, mon job: mère au foyer. Au-delà de ma passion pour mes enfants, être mère au foyer est avant tout un "boulot" d'accompagnant, je ne peux pas dire éducateur, car je crois sincèrement qu'on élève des enfants, pas qu'on les éduque, mais ne jouons pas sur les mots.

Loin de l'image qu'une société occidentale peut se faire de la mère qui squatte sa maison en passant son temps à astiquer la maison tout en préparant des muffins pour le goûter, j'investis et je m'investis dans l’éducation de mes enfants. Pour cela, je me lésine pas sur les moyens:
- achat (compulsif) de livres et autres revues sur la parentalité
- participation aux ateliers Montessori du Nido
- participation aux activités diverses et variées organisées par le centre social (éveil musical, activités ludiques et artistiques)
- participation à une association de parents
et c'est sans compter nos activités quotidiennes: chanter des chansons, raconter des histoires, jouer, aller au zoo, jouer, se promener, observer la nature, jouer, câliner, allaiter, jouer, aller à la ludothèque et la bibliothèque, voir des spectacles, de théâtre, de danse, de musique, et c'est sans compter le combo habillage-change-bain et tutti des soins des enfants.
On ne s'ennuie pas avec deux enfants à la maison!

Parfois, je pense ne pas avoir l'énergie nécessaire pour embarquer les deux enfants et partir faire telle ou telle chose (habitant à la campagne, beaucoup d'activités nécessite de prendre la voiture ce qui sous-entend une gestion manteau-bonnet-combi-cosy-siège-auto dont je me passerai bien, vivement le printemps, tiens!) et pourtant j'y vais, car j'adore voir la curiosité de Bienheureuse, parce que j'aime nourrir ce petit esprit en construction, parce que j'ai envie de leur offrir des émotions, des sensations, des découvertes.

Mais surtout je pense aux adultes qu'ils seront un jour, et c'est aussi avec cette vision, cette envie de les voir épanouis que je trouve (presque) quotidiennement l'énergie de leur proposer jeux, livres, chansons ou autres grandes discussions ou petits moments de folie pour faire grandir ces petits êtres en construction !

Être mère à plein temps est un vrai choix que nous avons fait à deux, Pater comprenant mon envie (et besoin) de profiter des enfants, de prendre le temps de les mettre en confiance, ne pas les bousculer dans leur rythme. Notre situation le permettant (non pas que nous roulions sur l'or mais nous n'avons  pas tant de besoins), la mienne aussi (pas de boulot dans ma branche en vue). Cela fait maintenant 16 mois que je m'occupe d'un puis deux enfants, c'est parfois éprouvant, fatiguant, usant. C'est aussi déroutant, parce que sans cesse on se questionne sur nos choix (parfois même au delà de la raison). C'est aussi exigeant, en tout cas, moi je le suis (trop) exigeante avec moi-même que cela concerne l'allaitement (faire des tétées toutes les demi-heures s'il faut par exemple), l'alimentation (je me casse la tête à cuisiner des légumes frais deux fois par jour), et j'en passe. Ça permet de se focaliser sur l'essentiel et on laisse de côté les trucs moins fun comme le ménage, tout du moins on passe vite-fait l'aspi, histoire de. Être mère à plein temps, c'est surtout observer un premier sourire, un premier déplacement, une molaire sortir, manger du chocolat avec Bienheureuse après une grosse sieste, c'est materner à souhait un p'tit mammifère.
Et vivement le congé parental, histoire d'assumer complètement mon statut :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire