mardi 18 juin 2013

Allaiter autrement - 2nd round -

Voilà, nous y sommes... aux limites de mon allaitement. Depuis hier, nous complétons l'alimentation de notre bébé avec du lait artificiel... Dur, dur, mais il en est ainsi.
Et même si j'ai laissé couler des larmes à ce moment là, je n'oublie pas que j'ai tout de même allaiter exclusivement mon bébé pendant plus de 4 mois et croyez-moi pour moi, c'est une sacrée victoire ! Pour Bienheureuse, nous avions été "contraints" de trouver une solution pour qu'elle stoppe la perte de poids commencée à la naissance, je ne réécrirais pas l'histoire ici, elle est .

Deuxième maternité, deuxième allaitement. Malgré toutes mes craintes, mon allaitement s'est plutôt bien mis en place, il m'a juste fallu accepté de ne disposer que de toutes petites réserves de lait, du coup d'avoir un bébé pendu au sein en quasi permanence, mais j'ai accepté très vite cette situation (non sans une contre-partie, ma Bienheureuse devait composer avec une maman moins active). Ces nombreuses tétées sont toujours longues, je n'ai pas encore fait le calcul (effrayant) du nombres d'heures où j'allaite par jour mais je dois atteindre des records ! Et puis, il y a une réalité et leur garde-fous.

La réalité c'est celle de mon bébé qui n'a pas pris plus de 100 grammes depuis 1 mois. La réalité c'est qu'il pleure de plus en plus. La réalité c'est qu'il a aussi des petits soucis de peaux (un eczéma dont nous sommes bien incapable de comprendre l'origine). Alors me direz-vous, il faut continuer à l'allaiter et surtout pas lui filer du lait de vache... Certes, mais ces décisions sont prises avec notre plus grande attention ainsi que celle de notre médecin homéo & notre sage-femme, nos gardes-fous.
Nous n'étions pas obligés de suivre leur recommandation (pour eux, il était souhaitable ne pas ajouter aux soucis de peau, une cassure dans la courbe de poids). C'est bien de notre choix de parents dont je parle aujourd'hui. Nous avons fait de choix pour le bien-être de notre bébé. Pater me soutient et pour me "consoler" met en avant que:
1 - ce n'est pas la fin de l'allaitement (sous mes mots, on a tendance à le croire alors que non, c'est juste un complément)
2 - Le lait, ce lait, ce n'est finalement pas grand chose dans toute leur vie: bien vite, petit M mangera des fruits du jardin et des légumes bio! Et que le lait ce n'est qu'une toute partie de leur vie et qu'on traversera bien d'autres épreuves avec nos enfants.
3 - que super, il peut enfin donner des bibs à son fils !


Quant à moi, je m'accroche toujours au fait que ça ne peut-être qu'une béquille dont on pourra se passer quand Chouquet aura élargit le panel de son alimentation au solide. Et que c'est quand même pas la fin de l'allaitement, il s'agit en ce moment de lui donner deux biberons par jour de lait hypoallergénique* (n'oublions pas cet eczéma) en complément pour qu'il prenne quelques grammes. Alors oui, c'est dur mais c'est tellement bon de voir mon bébé trouver un peu plus de force et de peps (rien que pour casser la gueule à ce vilain eczéma). 
Ce choix de complément je l'assume (presque) sans frémir, pour avoir vu, connu des amies s'attacher très fort à leur allaitement, elles ont mis beaucoup de forces dans cette bataille et ont du assumer des bébés qui pleuraient "tout le temps", vivre des angoisses folles devant les balances, rencontrer des médecins, sf, consultante en lactation souvent... (ce que je trouve admirable!) Ce temps, cette énergie, je pourrais la trouver si je n'avais pas deux enfants à la maison, enfin si je n'avais pas ma Bienheureuse 24h/24h, mais elle est là et fait déjà pas mal de concession pour son petit frère. 

Et puis franchement, ma Bienheureuse a été complété dès 3 semaines et elle n'est pas en mauvaise santé  alors que mon Chouquet de 4 mois qui a jusqu'à hier été exclusivement allaité présente un eczéma, c'est quand même n'importe quoi !!! (On fait ce qu'on peut pour se rassurer....)

Allez courage, je ne suis pas vaincue, mon troisième allaitement sera un big succès à moins que dame Nature ne se soit dit qu'accoucher aussi "facilement" que moi c'était déjà pas mal comme cadeau de la vie et que je devrai galérer pour allaiter.... qui sait ! Ah, non, nous ne sommes pas toutes égales...

(et pour finir sur du positif, compléter c'est bon pour la santé de ce blog car mon bébé dort depuis plus de deux heures ce qui n'était pas arriver depuis très longtemps)

* sachez que je n'ai pas trouvé de lait hypoallergénique bio et que ça m'embête vraiment beaucoup car il y a tas de saloperies dans les laits infantiles conventionnels qu'on ne retrouve pas dans les lait bio. 
Est-ce que quelqu’un sait, car j'ai entendu dire de la bouche de producteurs de lait de vache bio que leur lait n'était pas allergène, si effectivement il faut mieux donner du lait infantile bio plutôt que du lait infantile hypoallergénique (pour un enfant susceptible de présenter une allergie aux PLV) ???

3 commentaires:

  1. Arf, j'imagine que ça doit pas être facile à vivre quand même. j'espère aussi que ça ne sera qu'une béquille et que tous ces petits soucis vont vite s'estomper. Des bisous à vous 4!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Audrey, non ce n'est pas simple à gérer toutes ces émotions à vivre, ces décisions à prendre. Je les espère toujours au mieux pour les enfants... C'est ce qui me mène !

      Supprimer
  2. Coucou Charlotte, c'est vrai, on est pas toutes égales et je sens comme cela semble dur, de cherhcer ce qui est le mieux pour ton enfant. Souvent sentir qu'on est entourée, sans jugement, fait un bien fou. Veux tu que l'on se voit pour discuter de tout cela, je serais heureuse de pouvoir en parler avec toi autour d'une tisane et si tu as envie aussi on peut voir ensemble de façon plus formelle les causes éventuelles de l'eczema, de ce qui te tracasse, et de tout ce qu'on peut voir en consultation naturopathique. Je vois de plus en plus de mamans en consult gratuites (je suis encore étudiante!) et ça me passionne les bébés, leurs parents et tout l'enchevêtrement qu s'en découle. Sinon, le prémichèvre en biocoop (ou dans tout bon site internet) est a partir de 4 mois et c'est du lait de chèvre. Je vous embrasse bien fort. Marie Corbet

    RépondreSupprimer